Quelle est la différence entre un bijou ancien et vintage ?

Par définition, un bijou ancien ou dit antique est un bijou datant de plus de 100 ans. Cette définition est d’ailleurs en pratique pour les taxations douanières. Dans la réalité, les bijoux anciens incluent tous les bijoux du XIXe siècle (et antérieur bien-sûr) et ceux du début du XXe siècle jusque dans les années 1930 et la période Art Déco. 

Le bijou ancien reprend régulièrement les codes du classicisme français, en vogue depuis le XVIIe siècle mais propose également des thèmes plus originaux comme la nature (Art Nouveau), les inspirations antiques, gothiques ou encore d’autres cultures (Japon notamment) jusqu’à l’Art Déco et ses formes géométriques. 

Afin de pouvoir confirmer l’authenticité d’un bijou ancien, plusieurs critères sont à prendre en compte. Le style très reconnaissable des bijoux anciens est toujours une première bonne indication même si des copies ont pu être réalisées pendant le seconde partie du XXe siècle. La technique de fabrication et les pierres utilisées sont également représentatives d’une période précise. Enfin, les poinçons peuvent confirmer la bonne datation du bijou. 

Le bijou vintage représente quant à lui tout ce qui a été produit des années 1950 aux années 1980. Le terme est générique et comprend tous les styles artistiques créés durant ce temps. Le vintage – terme autant français qu’anglais – est souvent mis en avant autour du mobilier ou encore de la haute-couture. Il englobe en réalité tous les arts décoratifs autour de ces deux grands thèmes. Durant cette période on a souvent préféré les bijoux en or jaune, assez massifs et volumineux et souvent travaillés autour de la fleur et de l’oiseau. Dans les années 1970 on retrouvera des versions plus expérimentales et un retour de l’or blanc jusqu’à la décennie suivante où la grosse maille gourmette ou forçat sera plébiscitée et où la collection Must© de Cartier deviendra un incontournable.