Posté le 21/12/2020

Véronique Devinaz : l'or, une valeur qui traverse les crises

Fondatrice des bijouteries Gemme, Véronique Devinaz est un spécialiste de l'or depuis plus de trente ans à Lyon. Elle connaît bien ce marché qui a traversé toutes les crises jusqu'à aujourd'hui.

 

Pourquoi l'or incarne-t-il tellement cette notion de refuge ?

"L'or a toujours connu une croissance de son cours. Quoiqu'il arrive, c'est une valeur qui traverse les crises et qui plaît toujours autant, soit pour les amateurs de bijoux, soit pour les afficionados de l'achat-revente. L'or possède une valeur intrinsèque, une valeur de travail autour de son embellissement et une valeur commerciale : autant d'arguments qui militent pour son statut de valeur refuge."

 

Quel est justement le profil de vos clients ?

"Ils sont multiples. Il y a des personnes qui achètent nos bijoux pour les porter, tout simplement par amour des belles choses, et d'autres qui revendent des pièces, issues par exemple d'un héritage. Le segment de l'achat-revente s'accélère dans les usages aujourd'hui. Nous achetons l'or exclusivement aux particuliers qui connaissent bien son histoire et sa valeur."

 

Pourquoi le bijou d'occasion connaît un tel essor ?

"Nous sommes positionnés sur de l'or 18 carats (composé à 75% d'or et à 25% d'autres métaux comme le cuivre ou l'argent, NDLR), certes moins pur que le 24 caras mais qui possède une vraie valeur sur le marché. Et puis, l'extraction dans les mines d'or n'est plus aussi intensive qu'avant, les questions d'impact sur les sols et globalement sur l'environnement freinant sa production. Le processus de recyclage de l'or s'intensifie plus que jamais."